B. asparagi

Brachycorynella asparagi (Mordvilko, 1929)

Puceron de l'asperge

blanc 192x128

Caractères morphologiques

1,2 à 1,7 mm.
Aptère : vert bleuté légèrement grisâtre.
Ailé : allongé, étroit, vert bleuté, recouvert d'une pruinosité cireuse, antennes très courtes (un quart de la longueur du corps), nervures alaires enfumées.

Voir fiche d'identification

Cycles biologiques

Holocyclique monœcique.

Plantes hôtes

Asparagus officinalis (asperge cultivée) et Asparagus densiflorus (asperge ornementale).

Particularités

B. asparagi a été découvert en France en 1989 dans les aspergeraies languedociennes. Il est présent depuis 2005 dans les aspergeraies de la région Centre.

Incidences agronomiques

B. asparagi provoque des dégâts directs.
Sa présence entraîne des dysfonctionnements de la plante en réaction aux piqûres alimentaires.
Les turions d'asperge sont déformés en "balai de sorcière" (photo du dégât).
En cas de forte attaque on observe le nanisme des parties aériennes, ceci est dû à la synthèse des sucres qui n'est plus assurée.
Les plantes affaiblies ont des pieds sensibles aux attaques d'un champignon, Fusarium moniliforme, responsable d'un dépérissement rapide de la culture.

Ennemis naturels

La régulation des populations par des prédateurs indigènes s'est avérée efficace.
En France, la coccinelle à 7 points est un auxiliaire précieux mais insuffisant.

Prédateurs

Parasitoïdes

Dans ce dossier

Date de modification : 07 février 2023 | Date de création : 28 septembre 2010 | Rédaction : Evelyne Turpeau, Maurice Hullé, Bernard Chaubet