N. ribisnigri

Nasonovia ribisnigri (Mosley, 1841)

Puceron de la laitue

Nasonovia ribisnigri : adulte aptère
Nasonovia ribisnigri : adulte ailé
Nasonovia ribisnigri : colonie

Caractères morphologiques

1,3 à 2,7 mm.
Aptère : jaune verdâtre, sur l'arrière de l'abdomen des tâches sombres et étroites sont disposées de chaque côté de la ligne médiane.
Ailé : vert pâle à vert foncé, antennes longues et noires, tirets ou bandes sur l'abdomen, cornicules droites et sombres, cauda noire, articulations des pâtes noires.

Voir fiche d'identification

Cycles biologiques

Holocyclique diœcique.

Plantes hôtes

Hôtes primaires : Ribes spp (groseillier, cassis...).
Hôtes secondaires : Asteraceae : Lactuca (laitue), Chicorium (chicorée et endive...), Solanaceae : Nicotiana tabacum (tabac), Petunia (pétunia) et Scrophulariaceae : Euphrasia (euphrasie), Veronica (véronique).

Particularités

N. ribisnigri est l'espèce dominante dans les cultures de laitue de plein champ.
Cette espèce présente des phénomènes de résistance aux insecticides.

Incidences agronomiques

N. ribisnigri occasionne des dégâts directs peu importants : feuilles à peine colorées et légèrement déformées avec les bords ondulés. Ce sont les dégâts indirects dus aux souillures produites qui rendent les récoltes invendables.
Il transmet le virus de la mosaïque du chou-fleur (CaMV) et celui de la mosaïque du concombre (CMV) mais ne transmet pas ou peu celui de la mosaïque de la laitue (LMV).

Ennemis naturels

Parasitoïdes :
  • Aphidius hieraciorum
  • Harkeria angustivalva
  • Monoctonus crepidis
  • Praon pubescens

Dans ce dossier

Date de modification : 23 mai 2024 | Date de création : 04 novembre 2010 | Rédaction : Evelyne Turpeau, Maurice Hullé, Bernard Chaubet